Benjamin Désilets a brillé de tous ses feux aux Jeux du Canada

Mardi 15 Août 2017

À l’aube de la 50e édition des Jeux du Canada, le paranageur Benjamin Désilets, 16 ans, s’était inscrit dans sept catégories de nages. Établissant de nombreuses marques personnelles, il s’est faufilé dans chacune des finales, y récoltant quatre médailles. De quoi impressionner le Canada au grand complet. 

Désilets était de la partie pour les épreuves du 50, 100 et 200 mètres style libre, du 100 mètres dos, du 100 mètres brasse, du 100 mètres papillon et du 200 mètres quatre nages. Il aura récolté l’argent au 50 mètres style libre, l’argent au 100 mètres style libre, l’argent au 200 mètres style libre et le bronze au 100 mètres brasse. «Ça a été très bien dans l’ensemble. J’ai été en mesure de réaliser sept records personnels lors des sept finales auxquelles j’ai participé. Cela m’a permis de remporter quatre médailles, dont trois d’argent. Tout ce que je peux dire de ça, c’est que ça me rend très heureux», a estimé le Victoriavillois qui doit composer avec un trouble du spectre de l'autisme.

Parmi l’ensemble des réalisations qu’il a faites lors de cette compétition qui se déroulait à Winnipeg,  Désilets évoque la finale du 100 mètres brasse comme étant sa plus grande fierté. Cette épreuve n’étant pas sa spécialité, la médaille de bronze qu’il y a récoltée était donc encore plus précieuse à ses yeux. «Ce qui me rend le plus fier, c’est mon 100 mètres brasse. Ça faisait longtemps que je n’avais pas fait un record, donc j’ai essayé une nouvelle technique et je crois que je vais la garder. Ça a très bien marché et ça m’a permis de gagner une médaille de bronze en plus de réaliser qu’un record personnel. J’ai bien failli pleurer.»

Il revient donc au Québec la tête remplie de souvenirs avec le sentiment du devoir accompli. «J’ai atteint tous les objectifs voulus d’excellente façon, donc je suis très content», a noté le jeune homme de 16 ans.

Un pas dans la bonne direction pour les Jeux paralympiques

Caressant le rêve d’un jour représenter le Canada aux Jeux paralympiques, Désilets a fait un pas dans la bonne direction grâce à ses dernières prouesses. «Ce serait un rêve évidemment. Je vais travailler fort dans les prochaines années. Avec mes dernières performances, je me rapproche de mon rêve, mais il y a encore du chemin à faire», a-t-il exprimé humblement.

En attendant, le paranageur du Club de natation des Bois-Francs devrait participer au Championnat canadien et aux Championnats Can-Am. Désilets a également été retenu par Natation Canada au sein de l’équipe NextGen Tokyo 2020. Il s’agit d’un camp qui s’étire sur quatre ans et qui culmine par les Jeux paralympiques de Tokyo en 2020.

Le route vers son rêve est donc bel et bien amorcée.

Source:

La Nouvelle Union

Cet article vous a plu ? Partagez le!

Liens utiles

x

Terme d'utilisation Shark Média & Sport

L'ensemble du contenu de ce site est privé et purement informatif. Les droits du visiteur de ce site ne peuvent par conséquent pas provenir du contenu de ce même site. Ce site est exploité par et a été créé par SHARK MÉDIA & SPORT. Les données contenues dans ce site Internet sont la propriété intellectuelle de et sont protégées par des droits d'auteur. Ces données ne peuvent être copiées ni reproduites sans l'accord préalable de ou SHARK MÉDIA & SPORT sauf dans le cadre nécessaire à la consultation en ligne. Vous pouvez toutefois imprimer des pages entières du site pour des usages personnels. Pour en savoir plus sur l'utilisation de ce site veuillez communiquer avec SHARK MÉDIA & SPORT.

x